Shiatsu

Shiatsu

L'Art du Bien-être

© Grégory ROCHER
 
« La démarche orientale vers la santé a toujours consisté à augmenter la vitalité,
et à prévenir la maladie plutôt que lutter contre la maladie une fois attrapée. »
Shizito MASUNAGA (Fondateur du Zen Shiatsu)

Définition du Shiatsu

En japonais, « Shiatsu », « » signifie « Pression digitale ». 

Le Shiatsu est un « art du bien-être » compris dans son sens le plus large et le plus noble. Issu des techniques de massages chinois (an-mo), il se situe au carrefour de l'ostéopathie et de l'acupuncture. La méthode consiste à appliquer des pressions manuelles sur des points spécifiques du corps (tsubos), le long de lignes immatérielles spécifiques (les méridiens) dans lesquelles circulent le « Ki » (la force vitale). Des étirements viennent compléter le travail. Pratiqué en France à titre « préventif », il préserve l'équilibre.

© Grégory ROCHER
Reconnaissance internationale du Shiatsu

En 1955, le ministère japonais de la Santé a reconnu officiellement le Shiatsu comme médecine à part entière. Dans le domaine de la santé, il joue un rôle comparable et complémentaire à celui de la Kinésithérapie en France, de la Naturopathie en Allemagne ou de l'Ostéopathie aux USA. Ainsi, le Shiatsu est une approche manuelle enseignée dans des écoles agrées par le gouvernement telles que la Nippon Shiatsu School, La Namikoshi School, etc.    

En mai 1997, la Commission Européenne a identifié le Shiatsu comme une des huit méthodes de médecine complémentaire.

En 2016, le Syndicat Professionnel de Shiatsu (SPS) a obtenu le titre professionnel « Spécialiste en Shiatsu » et son inscription au Registre National des Certifications Professionnelles (RNCP). C'est la première et la seule organisation française à obtenir une reconnaissance professionnelle validée par l’État. Une grande première dans le cercle des « médecines complémentaires ».

© iStock
Bienfaits du Shiatsu

- Une relaxation profonde et immédiate
- Une meilleure vitalité
- Un soulagement des tensions et des raideurs
- Une meilleure souplesse corporelle
- Une meilleure digestion
- une vision plus claire et plus précise
- Une respiration plus ample et régulière
- Un sommeil plus profond et récupérateur
- Une sensation d’épanouissement du corps et de l’esprit

© Fotolia
Pourquoi et quand recevoir un Shiatsu

Nos blocages énergétiques accumulés quotidiennement nous empêchent de réagir promptement aux situations que nous rencontrons dans notre vie courante (privée, sociale, professionnelle).
Le Shiatsu est utilisé dans le but d’obtenir une réponse reflex du système immunitaire par le biais du système nerveux autonome. Il vise à rétablir l'homéostasie, c'est-à-dire la stabilité et l'épanouissement de notre organisme.

Certaines périodes de notre vie nous rendent plus sensibles : les changements de saison, les changements de rythme de travail, les périodes post traumatiques (deuil, divorce…). Le Shiatsu aide l'organisme à faire face à ces agressions extérieures. La résistance aux divers maux est accrue.

© Grégory ROCHER
Fonctionnement du Shiatsu

Le Shiatsu se pratique sur une personne habillée et allongée sur un futon ou une table de massage. Pendant la séance, le praticien effectue sur le receveur des pressions manuelles sur des points spécifiques du corps (tsubos), le long de lignes immatérielles spécifiques (les méridiens) dans lesquelles circulent la force vitale (Ki). Les pressions sont réalisées principalement avec les pouces et les paumes de mains, de façon perpendiculaires et sans déplacement de tissus (style palpé-roulé), ni mobilisation, manipulation ou craquement. Des étirements viennent compléter la séance. 

Les stimulations longues atteignent les plans profonds et dénouent les tensions. Le receveur éprouve une sensation unique de soulagement à chaque pression-relâché. La stimulation provoquée par les pressions rétablit le  « Ki » (force vitale) dans notre corps et optimise nos capacités naturelles de défense. Ainsi libéré, il est utilisé par notre organisme pour diminuer, voire éliminer, de multiples problèmes rencontrés en cas de stress, troubles du sommeil, fatigue, baisse de vitalité, maux de tête, douleurs dorsales, allergies, constipation, troubles émotionnels, etc. Le Shiatsu prouve son efficacité !

 © Fotolia
Contre-indications du Shiatsu

ll n'existe aucune contre-indication à la pratique du Shiatsu (sous réserve de l'avis de votre médecin traitant).

Cependant, comme  en acupuncture, il est préférable d’éviter les pressions autour du ventre chez les femmes enceintes.

Le Shiatsu est également déconseillé en cas de fièvre élevée, d’hémorragie, d’hémophilie, de maladie contagieuse, de maladie de la peau ou sur des cicatrices récentes. 

Le Shiatsu ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou à un traitement médicamenteux.