Shiatsu

© iStockphoto
Shiatsu

« La main réalise ce que dicte le coeur. » - Zhuang-zi


« Le Shiatsu est une technique manuelle pratiquée depuis des millénaires en Extrême-Orient. Le praticien aide la personne en demande à garder ou à retrouver par lui-même un équilibre sur les plans physique, émotionnel et psychique par un travail de rétablissement de la circulation énergétique à l'aide de pressions et par une relation d'aide. »

Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)


Qu’est-ce-que le Shiatsu ?

Shiatsu 指圧 (jap.) : littéralement « pression des doigts » ; c’est pourquoi il est commun de parler de « digitopression », voire de « digitopuncture ».  

Méthode de prévention et d’entretien de la santé d’origine sino-japonaise, se pratiquant à deux (un donneur/un receveur), et consistant en l’application de pressions rythmées sur tout le corps, dans un but de rééquilibrage corporel et d'amélioration ou de maintien de la santé.

Le Shiatsu privilégie une approche globale, dite « holistique » de l’individu. L’organisme humain constituant un tout, ce sont toutes ses dimensions qui entrent en jeu : physique, émotionnelle, psychique, … Les interventions du Spécialiste en Shiatsu visent à responsabiliser l’individu et à lui permettre la gestion de son bien-être.

Le Shiatsu ne se substitue pas à la médecine occidentale, mais peut se présenter plutôt comme un complément. Il ne dispense pas d'un avis médical, sa pratique pouvant être contre-indiquée dans certaines situations.

Quels sont les bénéfices du Shiatsu ?  

© Fotolia
Le Shiatsu contribue à :

- Réduction du stress (fatigue, insomnie, anxiété…) ;
- Détente physique et psychique, contribuant à améliorer le bien-être ;
- Diminution des tensions (physiques, émotionnelles…) ;
- Amélioration des capacités cognitives (concentration, prise de décision…) ;
- Stimulation des grandes fonctions du corps (circulation, respiration, digestion…) ;
- Amélioration de la souplesse (os, ligaments, tendons, muscles…) ;
- Renforcement du système immunitaire et de la force vitale (Ki ou Qi) ;
- Soulagement des maux courants (maux de tête, de dos, digestifs, douleurs diverses, tensions musculaires…) ; 
- Accompagnement (pathologies lourdes, grossesse, sport...). 


Quelles sont les origines du Shiatsu ?

Le mot « Shiatsu » apparaît la première fois dans le livre « Shiatsu Ryoho », publié en 1939, sous la signature de Tenpeki Tamaï.  

Le Shiatsu synthétise différentes techniques sino-japonaises : le massage traditionnel (Anma), le repérage abdominal ou dorsal (Ampuku, Haïkoshin) et l’autorelaxation (Do-In). Son introduction en Occident dans les années 70 lui a permis d’intégrer des connaissances anatomiques et physiologiques modernes, ainsi que des techniques d’ajustement chiropratique.

© Fotolia
Quels sont les principes du Do-In ?

Le Shiatsu puise ses principes dans l’Énergétique Orientale

Dans cette approche globale dite « holistique », la force vitale, nommée « ki » en japonais et « qi » en Chinois, est à l'origine de l'univers et relie les êtres et les choses entre eux : « nous ne possédons pas le ki, nous sommes le ki ! »

Le ki circule à l'intérieur du corps par des méridiens (canaux) qui se recoupent tous dans le « centre des énergies » appelé « champ du cinabre », « tanden » au Japon et « dantian » en Chine. Il est présent dans toutes les manifestations de la nature.

En exerçant une pression sur certains points précis (tsubos) le long de ces canaux, il est possible d’éliminer les blocages du flux énergétique et ainsi stimuler le bon fonctionnement de l'organisme et le bien-être du corps entier.

Cette stimulation vise à libérer de l’énergie que l’organisme utilisera pour diminuer, voire éliminer, de multiples problèmes rencontrés en cas de stress, fatigue, maux de tête, douleurs dorsales, allergies, constipation : le Shiatsu prouve son efficacité.

De plus, le rétablissement du flux énergétique dans le corps optimise nos capacités d’adaptation à l’environnement, nous permettant ainsi de réagir promptement aux situations que nous rencontrons dans notre vie courante (personnelle, sociale, professionnelle, …).


Reconnaissance mondiale du Shiatsu

De plus en plus populaire en Occident, le Shiatsu est apprécié à travers le monde pour ses multiples vertus.

En France, le Shiatsu est reconnu officiellement par l’État français et le Ministère du Travail (J.O. du 25/07/2015) comme profession, et seul le SPS (Syndicat Professionnel de Shiatsu) est actuellement habilité à délivrer un titre professionnel de « Spécialiste en Shiatsu » (Niveau III, Bac +2) inscrit au Registre National des Certifications (RNCP).

Des établissements hospitaliers travaillent en bonne intelligence avec des Spécialistes en shiatsu : l’Hôpital Publique Henri Mondor de Créteil, le Centre Hospitalier d’Aix en Provence, l’Hôpital Nord à Marseille ou encore le CHU d’Angers.

Deux études cliniques sont en cours, l’une sur la pratique du Shiatsu sur des enfants présentant des troubles psychiques (avec le Docteur Catherine Zittoun chef de pôle 141° secteur de psychiatrie infanto-juvénile de Paris) et l’autre sur des patients souffrant d’amylose cardiaque (menée par le Professeur Thibaud Damy cardiologue au C.H.U H. Mondor de Créteil).

Au Japon, le Shiatsu est une thérapie manuelle reconnue officiellement depuis 1955 par le Ministère de la Santé. Cette technique énergétique est différenciée du massage par le gouvernement nippon en 1964.

En Europe, le Shiatsu est reconnu comme étant une des « huit approches complémentaires » ou « médecine non conventionnelle digne d’intérêt » avec entre-autre l’acupuncture, la naturopathie, la phytothérapie, la chiropraxie (citées dans la résolution A4-0075/97 du Parlement européen).

Qui peut recevoir un Shiatsu ?

© Fotolia
- Toute personne désirant améliorer son bien-être. 

- Enfants (dès 7 ans)
Le Shiatsu favorise l'ouverture et la communication chez l'enfant introverti. Il apaise également et recentre l'enfant nerveux ou hyperactif.

- Adolescents & Jeunes Adultes
Le Shiatsu sécurise et redonne confiance à l'adolescent et au jeune adulte épuisé par les changements considérables qu'il vit dans un court laps de temps (transformations corporelles, relations sociales, stress des examens, insertion professionnelle, etc.).

- Adultes
Le Shiatsu permet à l'adulte de retrouver ou préserver sa vitalité et son équilibre physique, émotionnel et psychique, dans un climat de détente et d'écoute. Il s'adapte à chaque individu en fonction de ses besoins spécifiques (douleurs physiques, stress, angoisses...).

- Séniors & Personnes âgées
Le Shiatsu revitalise et apporte chaleur, réconfort et soulagement au sénior et à la personne âgée.

- Sportifs
Le Shiatsu favorise la préparation de l'effort et la récupération sportive (relaxation physique et mentale).


Quand recevoir un Shiatsu ?

Certaines périodes de notre vie nous rendent plus sensibles :

- Les changements de saison ;
- Les changements de rythme de travail ;
- Les périodes de stress ou d’activité intense ;
- Les périodes post traumatiques (deuil, divorce, licenciement, …) ;
- Les périodes de récupération.

L’idéal est de recevoir un Shiatsu de manière préventive (1 séance / mois) afin de contribuer à maintenir un bon état de santé.  
En cas de trouble spécifique, il est conseillé de recevoir 3 séances à intervalle rapproché.

© Grégory Rocher
Comment se déroule la séance de Shiatsu ?

- Accueil : vous êtes accueilli(e) individuellement sur rendez-vous. Vous répondez à quelques questions sur le but de votre démarche, votre histoire médicale et vos habitudes, ce qui permet de construire la séance. 

-  Shiatsu : vous restez habillé(e) ou vous passez des vêtements souples et vous vous installez sur la table de massage. Un protocole adapté à votre profil est mis en place pour répondre au besoin exprimé en début de séance. Au-delà de son effet immédiat, le shiatsu agit sur la durée en stimulant les capacités d'autorégulation de l'organisme. 

-  Échange : je vous invite à partager vos sensations suite à la séance, puis je réponds à vos questions.


Quelles sont les contre-indications au Shiatsu ?

Le Shiatsu ne doit pas être pratiqué dans certains cas :

Fièvre, maladie infectieuse, phlébite, pathologies cardio-vasculaires lourdes, pacemaker, épilepsie, problèmes dermatologiques importants ou plaies.

Le Shiatsu nécessite d’être adapté pour répondre aux besoins :

- des femmes enceintes (avis médical obligatoire) ;
- des enfants ;
- des personnes à mobilité réduite ;
- des personnes sous traitements lourds ou en convalescence.
 
En cas de doute, merci de bien vouloir demander l’avis médical à votre médecin traitant.